Règlement intérieur

ARTICLE 1. Objet

Le présent Règlement Intérieur a pour objet de définir les règles de bon fonctionnement du centre équestre "Second Souffle, écuries Mesas" à Bourg d'Oisans.

 

ARTICLE 2. Organisation

Le centre équestre "Second Souffle, écuries Mesas" à Bourg d'Oisans ainsi que toutes les activités sont placées sous l'autorité de Michaël Mesas-Ruiz et Jessica Mesas-Drouet.

Toutes les activités ainsi que les installations sont placées sous l'autorité des responsables de centre.

Le personnel du centre équestre (moniteurs, palefreniers,...) est placé sous leur autorité.

Tout cavalier venant monter dans le centre équestre "Second Souffle, écuries Mesas" à Bourg d'Oisans doit prendre connaissance du présent Règlement, ainsi que des tarifs en vigueur, des horaires de fonctionnement et de répartition des reprises.

Il signe un contrat de pension s'il dispose d'un cheval dont il demande l'hébergement.

Les mineurs doivent présenter une autorisation écrite émanant d'un détenteur de l'autorité parentale.

 

ARTICLE 3. Discipline

Au cours de toutes les activités et en permanence à l'intérieur des locaux ou installations de l'établissement, les cavaliers doivent observer une obéissance aux dirigeants et doivent appliquer en particulier, toutes les consignes de sécurité qui leur sont données :

Pour tous :

  • Ne pas sortir les poneys ou chevaux en l'absence d'une personne responsable
  • Port du casque obligatoire.

Pour les propriétaires :

  • Priorité aux reprises club (poneys ou chevaux)
  • Ne pas sauter en dehors des cours
  • Fermer le portail en l'absence du responsable (même en partant en balade)

 

ARTICLE 4. Réclamations

Tout cavalier désireux de présenter une réclamation qu'il estime motivée et justifiée concernant le fonctionnement, peut s'adresser verbalement aux  responsables du club ou consigner sa réclamation par courrier.

 

ARTICLE 5. Sanctions

Toute attitude répréhensible d'un membre et en particulier toute inobservation des statuts ou du Règlement Intérieur expose celui qui en est l'auteur à des sanctions qui peuvent être de 3 sortes :

  1. la mise à pied prononcée par les responsables du centre équestre pour une durée ne pouvant excéder un mois.
    Un membre qui est mis à pied, ne peut, pendant la durée de cette suspension, ni monter un cheval appartenant au club, ni utiliser les installations.
  2. l'exclusion temporaire ou suspension prononcée par les responsables du centre équestre pour une durée ne pouvant excéder une année.
    Un membre qui est exclu temporairement n'a plus accès aux installations et ne peut, pendant la durée de cette sanction, participer à aucune de ses activités.
  3. exclusion définitive prononcée conformément aux statuts.

Une lettre recommandée suivra la sanction orale.

 

ARTICLE 6. Bons usages

  1. Il est recommandé aux cavaliers d'être présents une demi-heure avant la reprise afin de commencer à l'heure précise.
  2. Pendant les reprises, seul l'enseignant et ses aides doivent se trouver sur le terrain d'évolution.
  3. Le silence est de tradition dans les tribunes. Le moniteur est en droit de demander aux personnes troublant la reprise de quitter le manège ou la carrière.
  4. Le saut d'obstacles est interdit en l'absence de tout enseignement.
  5. Les chiens sont sous la responsabilité de leurs propriétaires et ne doivent en aucun cas gêner les reprises.
  6. Chaque cavalier doit veiller au respect des plantations et à la propreté générale des lieux.
  7. Chaque cavalier doit scrupuleusement respecter toutes les interdictions affichées, et tout particulièrement les interdictions de fumer.
  8. Utiliser le parking pour garer les véhicules et rouler au pas dans l’enceinte du centre équestre en veillant à ne pas utiliser d’avertisseur sonore. Le centre équestre ne pourra pas être tenu pour responsable en cas de vol ou de détérioration des véhicules objets déposés dans son enceinte ou sur le parking.
  9. Les cavaliers doivent, pour monter à cheval, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, adopter une tenue vestimentaire correcte, conforme aux usages traditionnels de l'équitation française.

ARTICLE 7. Reprises, leçons et stages

  1. Les tarifs des leçons individuelles ou collectives, des promenades, des stages et diverses manifestations font l'objet de diverses formules affichées à l'accueil.
  2. Les leçons retenues non décommandées 24 heures à l'avance, sont dues.
  3. Les séances à rattraper devront l’être durant les créneaux définis par les responsables de chaque centre. Ceux-ci ne pourront excéder 2 cours par session de rattrapage. Si les cours ne sont pas rattrapés dans le mois, les séances seront perdues et dues.
  4. Tout cavalier n'ayant pas réglé son cours ne pourra être admis à ce cours.
  5. Les cavaliers (ou leur représentant légal pour les mineurs) devront payer les cours à l’avance.
  6. Les cartes de 10 cours sont valables 1 an à compter de la date d’émission.
  7. Aucun remboursement ne sera effectué pour convenance personnelle, seul un certificat médical peut donner motif à remboursement.

ARTICLE 8. Chevaux de propriétaires

Chaque cavalier propriétaire doit signer un contrat type et déposer le document administratif d'accompagnement aux responsables du centre équestre.

  1. Il dispose d'une place dans la sellerie, pour ranger ses affaires.
    Attention : cette mise à disposition est gratuite. En cas de vol ou dégradation, les écuries se déchargent de toute responsabilité.
  2. Les propriétaires peuvent utiliser l'ensemble des installations en dehors des cours dispensés aux autres cavaliers et durant les heures d'ouverture de l'établissement.
  3. Les Responsables de chaque centre équestre sont seuls à juger de la possibilité d'utiliser les paddocks.
  4. Chaque propriétaire peut participer aux reprises en vigueur correspondant à son niveau ou prendre des cours particuliers, dans le respect de la tarification choisie.
  5. Pour les pensions en pré (avec d’autres chevaux), tous les équidés devront être déferrés des quatre pieds.

ARTICLE 9. Assurances

Le centre équestre "Second Souffle, écuries Mesas" à Bourg d'Oisans déclare être couvert par une assurance pour les risques "responsabilité-civile" lui incombant. Le contrat est à la disposition des cavaliers à l'accueil.

Tous les cavaliers doivent être titulaires de la licence FFE de pratiquant qui les couvre en R.C. pour tous les risques inhérents aux actes d'équitation à l'intérieur et à l'extérieur du centre équestre et leur procure une " individuelle accident ", aux conditions affichées.

Les propriétaires de chevaux en pension doivent souscrire une assurance R.C. spécifique en qualité de gardiens de chevaux.

Aucun cavalier ne peut participer aux activités du club s'il n'a acquitté sa licence fédérale.

Aucun enseignement, coach ou ami ne peut enseigner dans l'enceinte du centre équestre.

De même, toutes les activités sont encadrées par une personne diplômée.

Pour participer, les mineurs doivent avoir l’autorisation de leurs parents.

Il appartient à chaque participant de s’assurer que la pratique de l’équitation ne lui soit pas médicalement contre-indiquée. Pour une pratique régulière, il devra fournir au centre un certificat médical.

 

ARTICLE 10. Port de la bombe ou du casque

Tant pour les adhérents que pour les propriétaires, le port de la bombe ou du casque est obligatoire, en toutes circonstances, pour les enfants et adultes. Le modèle porté doit être homologué.

Le centre équestre se dégage de toute responsabilité en cas de non respect de cette obligation.

Les enseignants sont chargés de faire respecter cette obligation.

 

ARTICLE 11.  Autorité de l’enseignant

Tout cavalier pénétrant dans les carrières ou participant à une sortie se trouve placé d’office sous la direction de l’enseignant dont il doit respecter les instructions.

L’enseignant est seul habilité à affecter les chevaux et les poneys.

Aucun cheval ou poney d’école ne peut être utilisé sans l’accord d’un enseignant.

 

ARTICLE 12. Présence des parents pour les jeunes cavaliers.

La présence de parents d’enfants débutants au bord de la carrière n’est pas souhaitable pendant les cours, cette présence pouvant accentuer l’anxiété, la maladresse, des enfants

Dans tous les cas, les parents sont priés de ne pas intervenir pendant les cours.

Les moniteurs se tiennent à leur disposition en dehors des heures d’enseignement.

 

ARTICLE 13. Mineurs.

En dehors des heures d’activités auxquelles ils sont inscrits, les mineurs sont sous l’entière responsabilité de leurs parents qui doivent en assurer la surveillance. Hors des activités organisées, du centre équestre "Second Souffle, écuries Mesas" à Bourg d'Oisans ne pourra être tenu responsable d’un accident impliquant un mineur.

 

ARTICLE 14. Intempéries

En cas de mauvais temps ne permettant pas de sortir, les leçons sont consacrées à la théorie (connaissance et soins des chevaux, techniques de monte…) à l’abri, elles ne sont pas annulées.